Astuces pour voyager avec un bébé : de sa naissance jusqu’à ses 2 ans

A l’aube de prendre le train seule avec mon fils pour 9 jours de détente chez mes parents avant de partir en vacances en famille, j’ai décidé de vous parler de mon expérience avec mon fils pour voyager depuis sa naissance.

Je ne parle bien sûr que de ce que je connais, de ma propre expérience, sachant que mon fils est encore petit et que je n’ai pas d’astuces pour gérer un enfant plus grand 😉

Voyager en train

Nous avons pris le train la première fois, Gustave avait… 3 semaines ! J’étais invitée au festival de Cannes et c’était l’occasion pour nous de descendre en famille pour présenter Gustave à mes parents et ma petite soeur.

A son âge, c’était vraiment facile, il a dormi tout du long (4h40 de voyage environ), ne s’est réveillé que pour manger et le changer, c’était un super voyage !

Vers 6 mois, votre bébé commence à s’éveiller un peu plus, les siestes peuvent être plus courtes. La solution ? Pensez à caler le voyage sur les heures de repas, que vous donnez le sein ou non, ça l’aidera à dormir ensuite… et ne pas oublier les compotes, et petits livres d’éveil pour le reste du voyage.

Vers 1 an, ça se complique ! Ils commencent à marcher et veulent donc bouger pendant le trajet. L’année dernière, ma soeur m’a sauvé la vie en faisant le trajet aller avec moi – Tim nous a rejoint plusieurs jours après en voiture- et elle a pu le balader dans le train pendant que je me reposais… et on alternait ! J’avais prévu des nouveaux livres pour lui, et des jouets.

Vers 2 ans… je ne vais pas tarder à le découvrir, mais j’ai prévu le coup : compotes, yaourts Good Goût pour éviter les maladresses, gourdes d’eau, petits gâteaux, plat bébé à faire réchauffer, nouveaux livres à découvrir ensemble, le magazine de Peppa Pig (son héroïne préférée), du coloriage et des petites voitures et l’iPad en cas de crise de nerf. J’ai prévu de charger des épisodes de Peppa Pig via Netflix à regarder uniquement en cas d’urgence et avec le son le plus bas possible pour ne déranger personne.

Mes astuces:

  • TOUJOURS réserver un siège payant pour votre bébé, ça coûte environ 9€ pour le voyage et vous pourrez y faire dormir votre bébé dans son cosy ou sur son siège en y mettant un large lange.
  • Voyagez en 1ère si vous le pouvez (des fois, c’est juste quelques € de +) : + de confort, + de place, la possibilité de choisir sa place (c’est tout nouveau) et aussi de pouvoir vous faire livrer à votre place le déjeuner via l’application ou le site SNCF. Je l’ai déjà fait, et c’était vraiment pratique de ne pas avoir à se lever quand on est seul.e à gérer un bébé…
  • Si vous voyagez seule comme moi avec un bébé, pensez au service « mes bagages » que propose la SNCF. En gros, ils viennent vous chercher vos bagages à domicile et vous les livre à une date précise. Je vais me faire livrer un siège auto que je laisserai chez ma mère, ainsi que ma valise pour ne voyager qu’avec un sac à dos (bien plus raisonnable vu ma situation !). Ça coûte 38€/le bagage et 20€ le bagage supplémentaire mais pour moi, c’est la seule façon que j’ai trouvé pour voyager sachant que je prends deux trains…

Voyager en avion

Gustave a commencé à voyager en avion à l’âge de 6 mois, quand je suis allée le déposer chez ma maman pour notre premier voyage en amoureux, sans enfant. Chez Air France, un enfant peut voler gratuitement sur vos genoux jusqu’à 2 ans, chez les autres compagnies je crois qu’il y a un petit supplément.

A 6 mois, ça allait encore, le trajet ne durait qu’1h10 et il était encore calme. On doit juste penser à les faire boire au moment du décollage et de l’atterrissage pour leurs oreilles.

A 15 mois, nous sommes allés à Berlin avec lui et nous avons du l’occuper pendant tout le voyage car monsieur ne voulait pas dormir 😉 On prévoit toujours à manger dans l’avion (des compotes, il adore ça)

A 2 ans, nous sommes allés Gustave, ma soeur et moi au Portugal et il a encore pu être sur nos genoux car il n’avait pas tout à fait 2 ans (il allait les fêter 15 jours après). A l’aller, j’avais prévu pas mal de livres pour lui mais il s’est endormi sur moi pendant quasiment tout le vol… un soulagement finalement même si mes bras endoloris s’en souviennent encore haha

Mes astuces :

  • Avec un bébé, vous pouvez monter plus rapidement dans l’avion. A vous de voir si vous préférez le dernier moment pour monter à bord ou si vous préférez vous installer de suite, pour avoir + de temps pour s’installer.
  • Ne PAS OUBLIER le livret de famille et une autorisation de sortie du territoire de l’autre parent si votre enfant n’a pas le même nom de famille que vous. J’ai failli rester coincée à Orly la dernière fois, n’ayant pas pris le livret de famille et ne pouvant confirmer aux autorités que Gustave était bel et bien mon fils. Le fait qu’il soit sur ma carte mutuelle nous a permis de monter à bord de l’avion, mais quand même, ce fut le parcours du combattant et beaucoup de stress à l’aéroport !
  • Et ne surtout pas oublier de lui faire faire sa pièce d’identité très rapidement après sa naissance, surtout si vous devez bouger à l’étranger (et aller chez un photographe professionnel pour lui faire sa photo).

Voyager en voiture

Lorsque nous habitions à Paris, nous avions loué pas mal de voitures pour nos déplacements hors de la capitale. On va pas se mentir, c’était assez fatiguant car quand t’es jeune parent, t’en as juste marre de te trimballer non-stop le siège auto qui pèse une tonne ! Tu veux juste avoir à poser tranquillement ton enfant dans son siège et ne pas avoir à trimballer à chaque fois TOUTES les affaires nécessaires au bon déroulement du voyage. C’était en tout cas notre cas à nous.

Vers 9 mois, Gustave a commencé à montrer des signes d’impatience en voiture, alors qu’on faisait simplement des trajets Paris-Rouen (130 km!) Ca finissait en crises de larmes atroces, m’obligeant à aller vite derrière avec lui pour le rassurer et le calmer. Il a détesté le dos à la route à ce moment là, et avons du le changer de siège auto par la même occasion.

Vers 2 ans… quand on fait des longs trajets, on coupe maintenant la route en 2 ! On part généralement vers 16h, et on s’arrête dans un Ibis avec restaurant vers 21h. Ça nous permet de ne pas être trop crevés, c’est + facile pour Gustave et on repart entre 7h et 8h max le lendemain. On fait aussi + d’arrêts qu’avant, et on en profite pour se dégourdir vraiment les jambes.

Mes astuces :

  • Avoir un bon siège auto, ça aide ! On a des sièges auto Cybex depuis la naissance de Gustave : Aton Q (que j’ai revendu au profit du Cloud Z i-size pour la petite), Gustave a maintenant le Sirona Z i-size qu’il adore et dans lequel il s’endort quasiment instantanément !
  • Mettre un filet de rangement derrière les sièges avant pour que les enfants derrière puissent stocker leurs livres, jouets, etc… c’est tellement + pratique !
  • Préparer un sac avec tout le nécessaire : gâteaux, eau, compotes, couches, lingettes, mouchoirs, doliprane, pansements et l’avoir à portée de main sans avoir à ouvrir le coffre. Je le mets généralement aux pieds de Gustave et ça nous permet de pouvoir y accéder facilement, même pendant que Timothée conduit.
  • Téléchargez la playlist des comptines préférées de votre enfant et diffusez là pendant le voyage, surtout s’il montre de gros signes d’impatience. Chez nous, ça le calme de suite !
  • N’oubliez pas un pare-soleil. Même si vos fenêtres arrières sont teintées, le soleil passe à travers et c’est dérangeant, surtout pour les enfants.
  • On a aussi installé un porte iPad, qu’on dégaine uniquement en cas de dernier recours, ça nous permet d’éviter aussi qu’il touche à l’iPad et qu’on puisse avoir le contrôle dessus. Généralement quand on l’allume il s’endort 5 minutes après…

13 Commentaires

  1. Fernanda
    9 juillet 2019 / 9 h 01

    Le siège auto Doona est génial car il y a des roues qui se rétractent donc on a à la fois le cosy et une poussette, pratique aussi quand on habite à Paris et on a pas de voiture, ça nous permet de prendre le taxi en toute sécurité.

    Et à propos du nom de famille, vous pouvez mettre un nom d’usage à votre enfant en rajoutant votre nom de famille

  2. Fantei
    9 juillet 2019 / 9 h 54

    En tant que responsable d’un service population – citoyenneté, je suis toujours outrée de voir le zèle fait par les autorités aéroportuaires, un enfant voyageant avec son père ou sa mère, même s’il n’a pas le même nom n’a pas besoin d’AST, celle-ci est prévue si l’enfant voyage avec une tierce personne, membre de la famille ou non, depuis 2016, si l’autre parent ne souhaite pas que son enfant quitte le territoire avec un parent ou une tierce personne, il doit en faire part à la préfecture ou sous préfecture de à laquelle son domicile est rattaché, si le service est fermé, il faut faire part de son Opposition de Sortie du Territoire à la gendarmerie la plus proche.
    Malheureusement bien des parents non mariés ou séparés se retrouvent dans la situation que tu as vécue. En cas de doute ne pas hésiter à consulter ce site : https://www.demarches.interieur.gouv.fr/particuliers/autorisation-sortie-territoire-ast

  3. caroline
    9 juillet 2019 / 14 h 05

    super toutes ces astuces 🙂
    Etant une grande voyageuse, je suis toujours preneuse de plusieurs tips.
    En revanche, attention chez AirFrance, les bébés payent désormais leur siège. Normalement c’est environ 10% du prix du billet. C’est nouveau depuis janvier.
    Je vois que nous ne sommes pas les seuls à chanter des comptines à tue-tête en voiture!!
    Belle fin de grossesse Emilie

    • 9 juillet 2019 / 16 h 23

      Hello Caroline, non c’est gratuit jusqu’à 2 ans sur les genoux pour des vols interne, payant sinon pour des vols à l’étranger et à partir de 2 ans 🙂

      • Caroline
        9 juillet 2019 / 21 h 30

        Ah non non, j ai pris le paris-nice 3 fois depuis janvier et à chaque fois, j ai dû payer. J ai fait plusieurs réclamations car la 1ère fois le site n avait pas été mis a jour.
        J avais demandé le remboursement et chez AF remboursement= annulation!!!
        Ça m avait valu 1h30 de discussions à Orly avec 3 comptoirs différents
        Il y a eu beaucoup de changements tarifaires mais aucune communication bizarrement!
        Mais ça reste moins cher que d autres compagnies, où parfois le billet bébé coûte plus cher que le billet standard
        Belle soirée

        • 9 juillet 2019 / 22 h 29

          Oh la la je viens de voir effectivement c’est abusé ! Surtout que ça leur coûte rien quand ils sont sur nos genoux…

          • Laetitia
            12 juillet 2019 / 16 h 38

            je vis à l’étranger, je suis retournée au Gabon quand mon fils avait 5 semaines par Air France et j’ai bien payé 10% du billet, maintenant qu’il a eu 2 ans je paye pratiquement la même chose que pour nous….!

          • 12 juillet 2019 / 23 h 09

            Oui, pour les vols externes ça a toujours été payant 😉

  4. Victoria
    9 juillet 2019 / 15 h 04

    Merci beaucoup pour cet article ! Céleste a 1 an et j’appréhende un peu le voyage de cet été : Le Havre – CapBreton !
    On va je pense faire une pause sur la route. Je garde l’idée du filet !!

  5. Laurie
    9 juillet 2019 / 16 h 32

    Bonjour Émilie, Merci pour cet article qui contient plein de bonnes astuces. Habitant de l’autre côté de l’Atlantique, nous sommes habitués (enfin, plus ou moins) aux vols long courrier. Notre fille a presque 3 ans et demi et j’ai trouvé les voyages plus difficiles surtout de 10 mois à 2 ans. Maintenant, elle est consciente de son environnement, on lui explique plusieurs jours à l’avance que le voyage en avion va être long mais que papa et/ou maman ont prévu plein de jeux pour s’occuper, qu’il y a la télé et qu’on va aussi manger et dormir dans l’avion. Elle est maintenant super contente de partir et attend chaque voyage avec impatience ! Mes astuces supplémentaires : je prévois un nouveau jouet, en général du coloriage, des stickers, des tsmpons ou un truc manuel sympa qui ne fait pas de bruit et ne prend pas de place et à l’effigie de son personnage de dessin-animé/livre préféré. Comme toi, je remplis la tablette de vidéos et de jeux ludiques pour son âge. On l’utilise en dernier recours quand elle est vraiment fatiguée et elle s’endort rapidement avec. Pour ne pas embêter les autres passagers, nous lui avons acheté un casque pour enfant qui permet aussi de bloquer un peu le bruit ambiant. Bon voyage !

  6. Jeanfi
    9 juillet 2019 / 23 h 12

    Hello, mon fils a une carte SNCF enfant+ qui nous donne des réductions pour tout le monde et il a tjr une place gratuite dans le train. Très surpris de lire qu’il faut payer 9€.

    • 10 juillet 2019 / 9 h 55

      C’est pourtant bel et bien le prix pour le coup, quand l’enfant de moins de 4 ans n’a pas de carte

  7. Princesse Tirouli
    10 juillet 2019 / 12 h 37

    Petite astuce pour l’avion quand bébé prend plaisir à jeter tout ce qu’il a dans les mains : j’ai pris l’habitude d’accrocher les jouets, tututes et autres doudous à mes poignets avec de longs rubans. Comme ça pas besoin de se baisser pour récupérer ce qui tombe sous le siège. Vue la place dispo c’est généralement difficile quand on est seule, alors avec un bébé sur les genoux ….Sans cette astuce j’aurai laissé de nombreux trésors au sol avec le risque d’avoir ma fille en pleurs pendant la moitié du vol …
    Bon, même avec de supers rubans, l’élégance en prend un coup ; mais ce n’est que le temps du trajet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *