Maternité : questions/réponses

Il y a quelques semaines, je vous proposais via instagram story de me poser des questions sur la maternité auxquelles je répondrai dans un article. J’ai tout regroupé ici, ce sera plus facile pour les personnes qui cherchent des réponses à leurs questions :

LA GROSSESSE :

« Comment fais-tu pour ne pas grossir pendant tes grossesses ? N’as-tu pas plus d’appétit ? » Oh la la mais je grossis ! J’ai pris 19 kilos pour Gustave et j’en suis quasiment à 12 pour le moment. Je n’ai pas de balance chez moi, je me pèse chez la sage femme et chez mes parents, où je suis en vacances. Du coup, aucune pression sur le poids, car cette fois-ci j’ai l’impression de ne pas faire de rétention d’eau pour mon plus grand bonheur !

« As-tu l’impression que cette grossesse est physiquement plus difficile que la première ? » Complètement ! J’ai beau avoir une grossesse de rêve sur le papier, je n’aime pas trop être enceinte cette fois-ci… Gérer un enfant en bas âge, une entreprise et le fait d’habiter en Province et de travailler à Paris doit forcément jouer, mais je sais que je ne suis pas WonderWoman donc je me repose dès que possible !

« Comment as-tu géré ton début de grossesse (nausées, vomissements, fatigue ?) » J’ai déjà parlé de mon premier trimestre de grossesse ici 🙂

« Après combien de temps es-tu tombée enceinte après l’arrêt de la pilule ? » Je ne prends plus de pilule depuis juillet 2014 ! Je suis à chaque fois tombée enceinte quand nous l’avions décidé 😉

« Bonnes astuces anti-fatigue ? Je commence à l’être en ce moment » Tu es peut-être anémiée, comme je le suis actuellement. Ne supportant pas les fer classiques, j’ai un traitement à prendre 3 fois par jour de la marque Solgar, ce n’est pas remboursé, mais je n’ai aucun effet secondaire. Sinon, cure de vitamines le matin au réveil et je fais de longues siestes quand je me sens fatiguée !

« Mieux vaut être suivie par un généraliste, gynéco ou sage femme ? » Je ne suis probablement pas la mieux placée pour te répondre, mais j’ai préféré être suivie par une sage femme pour mon fils, et j’ai réitéré à Rouen. J’aime leur approche, plus douce et plus humaine, je n’avais eu que de mauvaises expériences avec les gynéco (sauf celui qui s’est occupé du diagnostic de ma grossesse arrêtée qui était très humain). J’ai une amie qui s’est établie comme gynéco à son compte et que j’aurai probablement consulté si j’étais restée à Paris, car mon ancienne sage femme a déménagé en Bretagne.

« Des soucis de jambes gonflées par la chaleur/rétention d’eau ? Si oui, quels produits/astuces miracles ? » Alors j’en ai déjà parlé mais les chaussettes/collants de contention c’est OBLIGATOIRE quand vous avez ce genre de problème. J’en ai par précaution, étant donné que j’ai fait pas mal de rétention pour mon fils mais il s’est révélé que je n’en fait pas cette fois-ci (du moins, pas encore !) Si c’est votre cas, parlez-en à la personne qui vous suit pour vous en faire prescrire, et sinon, buvez aussi beaucoup d’eau, c’est très important !

L’ACCOUCHEMENT :

« Comment prépares-tu ton accouchement ? As-tu peur d’une deuxième césarienne ? » ; « Souhaites-tu accoucher par voie basse ? » C’est une question qui est beaucoup revenue, principalement par des mamans qui ont subi comme moi une césarienne d’urgence. Sachez tout d’abord que pour un deuxième accouchement, à moins d’avoir un problème de santé, la césarienne n’est pas une fatalité : on peut tout à fait accoucher par voie basse. C’est ce que je vais tenter d’avoir dès le 01 septembre, où je commencerai mon 9ème mois de grossesse et que je serai à terme. J’ai un mois pour aider mon col dur comme du béton à maturer, et à avoir des contractions naturelles qui permettent d’avoir un accouchement par voie basse. Au programme : massages shiatzu, acupuncture, boire 1 litre de tisane de feuilles de framboisier, et manger des dattes. Si tout cela n’a aucune incidence sur mon col, je demanderai alors à avoir une césarienne programmée le lendemain de mon terme pour ne pas revivre le cauchemar vécu lors de la naissance de Gustave. Je n’ai donc pas peur d’une deuxième césarienne car je m’y prépare psychologiquement, et je dois dire que ça change tout !

Concernant les cours d’accouchement, je n’ai pas réussi à les booker avec la maternité (ils étaient injoignables) mais j’y retourne bientôt, je demanderai donc de voir pour deux trois cours de rattrapage mais personnellement, je me rappelle très bien des cours que j’ai eu il y a un peu plus de 2 ans !

« Avez-vous déjà choisi un prénom ? » « Avez-vous eu du mal à vous mettre d’accord sur les prénoms des enfants ? » On a trouvé le prénom de notre fille assez rapidement, il faut dire que j’ai eu un coup de coeur absolu pour un prénom rare en France, mais qui existe vraiment et que je trouve sublime. Quand j’en ai parlé à Timothée, il a cherché la signification et a ensuite validé. C’était lors des 5 mois de grossesse et on en a reparlé récemment et on reste fixé dessus. Heureusement, on a toujours été raccord sur le choix des prénoms, pas du genre à se faire la guerre là dessus. Je suis plutôt soulagée de constater qu’on est sur la même longueur d’ondes à ce sujet.

« Depuis que je suis enceinte, je n’ose plus mettre de vernis, est-ce dangereux pour le bébé ? » J’avoue qu’enceinte j’évite de mettre du vernis s’il n’est pas naturel, comme les gammes Manucurist Green ou All Tigers, qui sont très bien. Les autres contiennent malheureusement des perturbateurs endocriniens qui peuvent être néfastes pour le bébé.

LE CONGE MATERNITE :

« Comment as-tu fixé la date de ton congé maternité ? Est-ce que tu l’as préparé ? » Le congé maternité pour les indépendants est passé à 116 jours (comme pour les salariés) mais j’ai décidé de ne pas le prendre en entier. Au lieu des 6 semaines avant, 10 semaines après, je m’arrête 6 semaines avant et je reprendrai le travail progressivement 4 semaines après, comme pour Gustave. La période la plus chargée niveau travail s’effectue entre septembre et décembre, et je serai « OFF » durant 2 mois. J’ai néanmoins embauché en CDI Charlotte, qui était dans mon équipe en contrat pro l’année dernière pour pouvoir assurer les projets en cours et que je vais piloter de loin. Facetime sera notre meilleur ami pendant les 2 mois où je ne serai pas au bureau. Et bien entendu, la déconnexion est malheureusement loin d’être acquise… mais c’est la vie de beaucoup de femmes entrepreneuses !

LE POST GROSSESSE

L’allaitement : je crois que c’est la question qui est le plus revenue dans les messages privés, alors que j’en ai jamais fait de mystère. Non, je n’ai pas allaité Gustave et je n’allaiterai pas notre fille. L’allaitement est un choix très personnel et personne n’a à se justifier sur ce sujet, que l’on allaite ou pas. Si vous cherchez des comptes de personnes qui peuvent vous accompagner dans votre allaitement, je vous conseille celui de Maman Louve, qui est rempli de bienveillance.

LA VIE A 4

« Comment appréhendes-tu la vie avec deux bébés ? » C’est une excellente question et je dois avouer que je ne me penche pas trop sur la question. Je vis assez au jour le jour depuis que je suis maman, et heureusement pour moi, Gustave grandit et devient de plus en plus petit garçon et moins bébé… Il aura 2 ans et demi quand sa soeur naitra et aura un langage un peu plus développé ce qui sera plus facile. Après, je sais que les débuts risquent d’être difficiles avec un ainé potentiellement jaloux, mais je vois mes amies qui viennent de passer par là et qui s’en sortent à merveille donc je suis rassurée !

« Comment imagines-tu tes futures sorties avec les enfants sans papa ? » Très sportives ! Heureusement ma petite soeur vient habiter à Rouen près de chez nous et elle m’a aidé durant toutes mes vacances chez nos parents, en gérant Gustave quasiment tout le temps donc je sais que je peux compter sur son aide, et puis, sinon je ferai comme toutes les mamans qui doivent gérer seule : ça sera sportif !

6 Commentaires

  1. akaku
    1 août 2019 / 13 h 19

    Juste un commentaire pour celles qui craignent la césarienne : ne fantasmez pas l’accouchement idéal, l’accouchement idéal c’est celui au terme duquel tout le monde se porte bien, la mère et le bébé.
    C’est cela le plus important, pas le fait d’avoir ou non une péri, d’avoir ou non une épisio, d’avoir ou non une césarienne.
    Un bébé est le plus beau cadeau de la nature, pensez à cela, chaque minute de l’accouchement qui passe vous rapproche de la rencontre magique, quel que soit son déroulé !
    Bonne fin de grossesse à toutes

    • Sophie
      1 août 2019 / 21 h 26

      « L’accouchement idéal c’est celui au terme duquel tout le monde se porte bien, la mère et le bébé. »
      –> C’est tellement vrai ! Entièrement d’accord avec toi…

      • 1 août 2019 / 21 h 36

        oui c’est très vrai ! et c’est bien de le rappeler 😉

  2. 1 août 2019 / 14 h 31

    Coucou,
    Tu sais, un 2e jaloux n’est pas une fatalité ^^ moi le mien avait le meme age à la naissance de son frère et tout a été nickel, aucune once de jalousie. Il faut bien les préparer, les gater en tant que grand frère et les insérer dans le quotidien ^^
    Bises
    Aurélie

  3. Marine
    1 août 2019 / 17 h 51

    Quand je lis la description du prénom choisi, je ne sais pas pourquoi j’ai l’impression que c’est celui que nous avons choisi aussi haha
    Je suis a 30sa donc j’ai deux semaines de moins que toi, nous verrons!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *