Prendre soin de soi après l’été

L’été, nous faisons subir de rudes épreuves à notre corps : soleil, chlore, sel et autres excès en tout genres. Nos cheveux se retrouvent alors cassants, notre peau est souvent déshydratée et pour couronner le tout, on doit affronter l’automne qui arrive à grand pas. Je voulais ici partager avec vous mes trucs et astuces pour “réparer” mon corps après l’été et le préparer pour les températures plus fraiches.

Crédit photo ©Cara Jourdan

 Coté peau 

Gommer

Mon premier conseil sera de faire des gommages au moins une fois par semaine. Cela va permettre d’éliminer les cellules mortes et donc d’affiner la peau. Grâce à cela, notre bronzage si durement acquis restera plus longtemps.

On aura beau la protéger autant qu’on le peut, la peau n’apprécie pas tellement les UV qui lui tapent dessus pendant l’été. Elle s’est donc épaissie pour se protéger.

Nettoyer correctement sa peau

En s’épaississant, la peau empêche le sébum de s’écouler et donc les boutons d’apparaître d’où cette peau quasi-parfaite. Pour éviter l’effet boomerang, je me lave la peau en profondeur en utilisant un nettoyant anti-imperfection et je termine avec une lotion.

Hydrater

Evidemment, on hydrate. En choisissant la texture que l’on préfère mais on ne lésine pas. Encore une fois, cela permettra de préserver le bronzage. Pour compléter, n’hésitez pas à faire des masques hydratants la nuit pour l’aider à se régénérer et pour éviter toutes les sensations de sécheresse et de déshydratation.

Nourrir

Ensuite, on peut venir nourrir la peau avec une huile végétale. Par exemple, j’adore l’huile de carotte de chez Melvita : en étant riche en bêta-carotène, elle va me permettre de nourrir ma peau grâce à toutes ses vitamines et va entretenir mon teint hâlé tout en réparant ma peau.

Continuer à protéger sa peau du soleil

On continue à se protéger du soleil, ce n’est pas parce qu’on est bronzée qu’on est protégée et on peut avoir, en septembre ou même en octobre, la surprise de quelques beaux jours (le fameux été indien). Il existe des sprays solaires à appliquer avant le maquillage sans effet de matière ou on peut aussi choisir un produit pour le teint contenant un SPF.

Coté cheveux 

Comme notre peau, ils sont soumis à rudes épreuves et ont besoin de réconfort et de renfort quand la rentrée arrive.

Couper les pointes

J’aime aller chez le coiffeur à chaque rentrée, mes cheveux en ont besoin et ça fait du toujours du bien de prendre ce temps pour soi. Là, j’attends d’accoucher pour enfin y retourner et j’ai hâte !

Entre le sel, le chlore, le soleil et les lavages -plus qu’il n’en faut-, les cheveux sont hyper sensibles et souvent fourchus à la fin de l’été. Pour qu’ils soient plus réceptifs aux soins que l’on va leur appliquer il faut au moins couper les pointes. Les couper donnera un coup de boost et activera la pousse. Que des avantages en somme.

Faire des masques de nuit

Aux grands maux, les grands remèdes. Pour réparer notre belle chevelure, rien de mieux que de laisser un masque poser toute la nuit. Il suffit de l’appliquer sur toutes les longueurs, d’enrouler votre tête dans un foulard ou une charlotte et de dormir avec. Après les avoir rincer abondamment, vos cheveux seront en pleine forme.

Crédit photo : Cara Jourdan

Bien les laver

1. Massage

Quand vous vous faites un shampooing, faites-vous un auto massage du cuir chevelu : cela va stimuler la circulation sanguine et stimuler la pousse des cheveux en plus de vous faire passer un moment agréable.

2. Gommage

De la même manière que l’on gomme la peau du reste du corps on peut gommer notre cuir chevelu. Après, il ne s’agit pas bien sur de décaper notre tête mais de le stimuler et d’éliminer les cellules mortes. On ne fait ça qu’une fois par semaine grand maximum, la peau est très sensible à cet endroit. J’adore utiliser le shampooing gommant créé par Christophe Robin à cet effet. Je l’utilise par ailleurs dès que mes cheveux sont trop gras et qu’ils n’arrivent plus à se réguler, ça leur permet de repartir à 0 !

3. Rincer à l’eau froide

Pour faire briller vos cheveux, rien de mieux que de les rincer à l’eau froide. On peut y ajouter du citron ou des vinaigre ou des produits à base de ces deux éléments. pour celles qui ont les cheveux colorés comme moi, cela permet de faire perdurer la couleur en gardant les écailles des cheveux bien serrées.

4. Espacer la fréquence des shampooings

C’est bien sur le conseil que bien des personnes ont du mal à appliquer : espacer les shampooings. Oui, même si vous avez l’impression qu’ils sont gras dès le deuxième jour. Au contraire, espacer les shampoing va permettre de réguler la sécrétion de sébum. On passe donc à tous les deux ou trois jours et vous pouvez toujours vous tourner vers le shampooing sec si vraiment vous ne supportez pas d’avoir le cheveux « sale ».

5. Eviter d’utiliser de la chaleur sur ses cheveux

Déjà qu’en temps normal, si on peut éviter la chaleur sur les cheveux, c’est bien, quand ils sont sensibilisés comme au retour des vacances, les sèches cheveux, boucleurs et lisseurs sont vraiment à éviter. Et on gagne du temps le matin ! Et si c’est primordial pour vous, préférez les sèches cheveux, boucleurs, lisseurs dont la chaleur préservera au maximum vos cheveux 😉

3 Commentaires

  1. 20 septembre 2019 / 13 h 17

    les shampoings à espacer j’en rêve…mais avec le sport 5 fois par semaine c’est compliqué!!

    • 20 septembre 2019 / 13 h 20

      le shampooing sec en attendant aide pas mal 😉

      • 20 septembre 2019 / 23 h 24

        hum…c’est le mieux que j’ai trouvé aussi!
        Bon courage pour ta dernière ligne droite! Ayant vécu une césarienne je comprend qu’on puisse ne pas en vouloir une autre!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *