Comment Gustave est devenu propre

En scrollant les photos dans mon téléphone, je me suis aperçue que cela fait plus d’un an et demi que nous avions acheté un pot pour notre fils.
Pot qui était considéré comme un jouet par Gustave qui n’en avait que faire. Il pouvait s’asseoir 1h dessus et ne pas comprendre le fonctionnement…

Le but pour nous c’était qu’il apprivoise le pot et qu’il ait envie d’aller dessus. Autant vous dire que ça a été un gros flop et qu’on l’a mis de côté.

On a tenté ensuite de l’encourager à aller sur les toilettes de grand avec un réhausseur… (acheté chez IKEA) et il y allait… tout en continuant de salir ses couches.

Je dois avouer que nous étions complètement dépassés, ne sachant pas du tout quelle posture adapter « est-ce qu’on s’y prenait mal ? » « est-ce qu’on lui mettait la pression inutilement ? » On s’est pas mal envoyé de vidéos pour essayer de comprendre, et bien entendu, bien faire. La vidéo qui nous a le mieux parlé est celle des Maternelles.

Et puis début mars, à la suite d’un dîner avec des amis dont le fils a un mois de moins que Gustave, on s’est mis à parler de la propreté de nos enfants, et on a récupéré quelques astuces qui ont fonctionné pour eux. On lui a donc enlevé la couche le lendemain matin, sauf qu’il n’était pas vraiment prêt et on a du le changer 3 fois dans la journée, car il ne nous prévenait pas quand il voulait faire pipi. Surtout parce qu’il ne se rendait pas compte…

Du coup, on a remis les couches le soir-même, car je ne le ne sentais pas prêt…

Une semaine est passée, et finalement, une semaine après l’échec de notre première tentative, il s’est levé le matin en nous disant qu’il ne voulait plus la couche. J’avoue que j’ai été un peu sceptique. Il s’est sali une première fois et… miracle : il a demandé à aller au pot de lui-même !

Le fait d’avoir un pot à disposition dans sa chambre l’a aidé à prendre de l’autonomie : il allait lui-même vider le contenu de son pot aux WC et le nettoyer au lavabo ensuite : incroyable, j’en revenais pas.

Par contre pour la sieste et la nuit, on lui mettait une couche, pour éviter les accidents. Et si jamais on lui laisse après la sieste, il réclame quand même d’aller faire pipi sur le pot donc pour lui, c’est que c’est bien rentré dans sa tête…

Ça a été plus compliqué quand on est retourné à la crèche, j’ai eu plusieurs accidents car on lui proposait quasiment pas d’aller aux WC et je le retrouvais donc le soir avec une couche… J’ai fini par insister et leur demander de lui proposer d’aller régulièrement aux toilettes pour ne plus avoir d’accidents.

Là, nous sommes en plein confinement et il va directement aux WC, sans réducteur ni pot et ça se passe super bien. Il a toujours ses couches pour les siestes et la nuit mais en attendant, c’est vraiment idéal pour lui d’être à la maison quand il commence la propreté. Il joue aussi dans le jardin et n’a pas eu d’accidents jusqu’à présent…

Nos astuces pour accéder à la propreté

  • Acheter des culottes/slips/caleçons en avance et les laver pour être prêt et en avoir sous le coude quand ce sera le moment !
  • Discuter avec son enfant pour lui demander s’il préfère garder sa couche ou mettre une culotte. Quand Gustave s’est senti prêt, il a voulu mettre le slip 😉
  • Mettre un pot dans sa chambre et un réducteur + marche pied dans vos WC. Comme ça il choisira ce qu’il préfère & vous mettez toutes les chances de votre côté.
  • Lui proposer toutes les heures s’il veut aller sur le pot ou les WC
  • Prévoir plusieurs changes pour le démarrage
  • Ne pas le gronder s’il n’arrive pas à se retenir… il lui faut du temps pour comprendre qu’il n’a plus de couches
  • Le féliciter quand il va sur le pot/WC et qu’il arrive à y faire ses besoins…
  • Beaucoup de patience… courage, vous allez y arriver et votre enfant aussi !

4 Commentaires

  1. ANJU
    27 mars 2020 / 9 h 16

    Oui, c’est surtout quand lui est prêt, nous devons l’être également dans cette étape importante, mais s’il ne veut pas, le « forcer » aura un effet contre-productif.
    Cette période de confinement est en effet idéal pour ces apprentissages. Chez nous aussi, la crèche ne nous a pas vraiment écouté quand on leur dit qu’il était propre à la maison. Alors que franchement c’est le grand apprentissage avant l’entrée à l’école et la crèche aurait dû faire parti de cette aventure.. (ils étaient 4 enfants donc c’était pas un soucis de disponibilité !)

  2. Lucie
    27 mars 2020 / 10 h 09

    Selon moi pas de recette miracle, il faut juste écouter son enfant… Comme tu l’as fait ! Mon fils a été propre à 2 ans 1/2 jour et nuit. Ma fille a 22 mois et elle utilise déjà beaucoup le pot, mais on continue les couches (lavables).

  3. Coralie
    27 mars 2020 / 10 h 25

    Bonjour
    Ma fille a 2 ans et 8 mois et elle m a demandé de mettre une culotte. Comme on est en confinement je me suis dit que c est le bon moment pour elle d etre propre. Elle fait des accidents bien sur, mais globalement elle demande pour aller au wc réducteur de toilette ou pot selon son humeur. Elle se sent fière et grande.
    Je pense que l on est sur la bonne voie. Elle garde les couches pour la sieste et la nuit également.
    Bon courage à toutes les mamans

  4. Élise Marcellin
    27 mars 2020 / 13 h 36

    Coucou Émilie, ton article tombe à pic j’avais pensé aussi profiter du confinement pour proposer le pot, mon petit Sacha aura bientôt 2 ans 1/2. J’ai donc commandé un pot et malheureusement les colis sont maintenant bloqués il ne va donc pas m’être envoyé avant la fin du confinement c’est dommage … du coup tant pis on attendra, je me dis qu’il y a encore le temps, à la crèche elles m’ont dit qu’il refusait d’y aller ainsi que sur les toilettes donc je ne veux pas le brusquer mais c’est vrai que j’aurais aimé avoir le pot à la maison afin qu’il sache qu’il pouvait y aller s’il avait envie 😉
    Je retiens tes conseils pour quand ce sera le moment
    Belle journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *